logo

 

Notre histoire

 

• 2008 : L'Observatoire International du Don Caritatif prend naissance au sein du projet de recherche ANR DOBA porté par l'ICI de l'Université de Brest associé à l'Université de Rennes 2, l'Université de Nantes et l'Université de Genève.

L’objectif du projet est alors formulé de la manière suivante : Comprendre les comportements de don d’argent, de temps et d’objets (au cours de la vie et à la mort) pour faire des préconisations aux associations en termes de management et d’actions marketing visant les donateurs. Trois questions fondamentales guident les travaux : Qu’est-ce que le don aujourd’hui ? Les différentes générations ont-elles des représentations, attitudes et comportements différents ? Quels outils de gestion proposer aux associations pour répondre aux exigences des donateurs tout en remplissant leurs missions ?

• 2011: Ces travaux donnent lieu à un ouvrage collectif  "Don et pratiques caritatives", aux Editions De Boeck Université. Les chercheurs se réunissent à Genève lors d'un Workshop où ils présentent leurs futurs travaux.  Mais, les pressions institutionnelles que certains ont pourpublier des articles dans des revues scientifiques conduisent au constat qu'il est difficile de travailler en équipes distantes autrement que sur une base de binômes, ou trinômes. L'OIDC, dans sa formule "recherche pure" est alors délaissé au profit d'une formule davantage "pédagogique" et «recherche action».

• 2012 : L'OIDC devient un espace de rencontre entre les étudiants et le monde du caritatif. Michelle Bergadaà propose aux étudiants qui le souhaitent de choisir comme travail de terrain le monde caritatif. Face à l'engouement des étudiants pour la découverte du monde caritatif, Michelle Bergadaà propose alors à ses étudiants du cours de bachelor de méthodes de communication de prendre comme terrain la promotion d'une ONG de leur choix. Les étudiants se passionnent pour cette formule pédagogique.

• 2013 : Le bilan de la première année de fonctionnement de l'OIDC comme inteface entre les étudiants et les ONG impliquées dans l'éducation de jeunes de pays pauvres conduit à un constat : l'"éducation durable" est un axe à la fois philosophique et pragmatique. En effet, notre avenir sociétal passe aussi par le lien que nous savons tisser avec les jeunes qui ont besoin de se former dans les PVD. Cette "éducation durable" s'inscrit dans les dons réalisés grâce à l'implication de nos étudiants, mais aussi par la sensibilisation qu'ils réalisent des acteurs de leur environnement direct (professeurs, étudiants, amis...) et indirects (presse, public, réseaux sociaux...). 

Ils sont si intensément impliqués durant tout un semestre, qu'ils n'oublieront pas. "Le caritatif" est devenu une de leurs racines identitaires. C'est cela, l'"éducation durable".


 
ovsm unige