logo

 

Notre histoire

 

a raison initiale qui nous a incités à créer ce cours a été le constat du décalage entre nos enseignements traditionnels à la gestion et la réalité du marché de l’emploi. En effet, la majorité de nos étudiants travailleront dans dix ans dans des structures qui ne sont pas automatiquement de grandes entreprises. D’après une enquête Universum réalisée auprès d’un million d’étudiants dans 54 pays, 7,8% des jeunes veulent créer leur entreprise et 4% souhaitent rejoindre une start-up. Plus du quart des diplômés universitaires en management auraient créée leurs propores entreprises.

La deuxième raison est que nos étudiants oeuvreront en 2030 dans des métiers qui n’existent pas encore.  Donc il nous faut les former aux fondamentaux (Eoles de pensées) qui ne changeront pas et leur donner des compétences qui leur procurenont la plus grande agilité conceptuelle et pragmatique possible.

La troisième raison est pour la plupart de nos étudiants sont maintenant des « digitals natives » avec des compétences incroyables en matière de communication. En leur permennant de mettre en œuvre, dès leur formation universitaire, ces compétences digitales il est possible de démultiplier leurs compétences acquises.

La quatrième raison relève d’une évidence humaine : les étudiants avec qui nous interagissons depuis de nombreuses années ont potentiel extraordinaire de créativité de générosité et d’implication dans l’évolution du monde. Nous devions leur offrir une formation et un terrain de fertilisation de leur potentiel.

Notre bilan après 5 années dépasse largement nos pronostics, que ce soit en termes d’apprentissage, de mobilisation et de résultats financiers, puisque leurs actions conjuguées ont permis de lever plus de 68'000,- chf entièrement consacrés à des projets d’éducation durable dans les pays en voie de développemement*

Le bilan de la première année de fonctionnement de l'OIDC comme inteface entre les étudiants et les ONG impliquées dans l'éducation de jeunes de pays pauvres conduit à un constat : l'"éducation durable" est un axe à la fois philosophique et pragmatique. En effet, notre avenir sociétal passe aussi par le lien que nous savons tisser avec les jeunes qui ont besoin de se former dans les PVD. Cette "éducation durable" s'inscrit dans les dons réalisés grâce à l'implication de nos étudiants, mais aussi par la sensibilisation qu'ils réalisent des acteurs de leur environnement direct (professeurs, étudiants, amis...) et indirects (presse, public, réseaux sociaux...).

* N.B. Veuillez noter que l’Université de Genève ne peut pas recevoir et gérer des fonds de cette nature. Nous avons donc créé une autre structure  - la Fondation pour une Éducation responsable et Equitable (FERE) – dont le seul objet est de gérer les fonds récoltés par les groupes d’étudiants, de les acheminer via les ONG partenaires et de vérifier leur utilisation au projeté par les étudiants.

 


 
ovsm unige